Alep Like by Loarwenn

Publié le par malledefee.over-blog.com

Dans le cadre du défi en hommage à la Syrie sur le forum des Céphées, il était demandé de réaliser un savon d'Alep, et voici ma participation. Un savon pas comme les autres qui m'a donné beaucoup de plaisir à la fabrication et m'a fait cogiter longtemps. Je vous présente l'Alep Like, de mes rêves (presque) exhaucés!

 

 

 

IMG 3910

 

 

 

Pour ce savon que je voulais exceptionnel, j'ai ramassé environ 350g de baies de lauriers dans mon jardin. Je les ai fait bouillir, puis les ai écrasées pour obtenir une huile de baies de laurier maison. Autant vous dire tout de suite que la production n'a rien eu d'industrielle! Tout au plus une cuillère à café ou deux, difficile de savoir avec l'eau et les morceaux de baies de laurier qui surnageaient.

  

 

La recette :
37,5 % Huile de noix de coco
37,5 % Macérat de baies et de feuilles de laurier sur olive (3 semaines)
12,5 % Huile d'arachide
12,5 % Huile de ricin

Soude pour un surgraissage à 4%, dilué dans la glycérine en remplacement de l'eau.

Ajout à la trace d'huile de baies de laurier maison (je ne sais pas combien, je dirai 2 cuillères à café pour 500g d'huile, autant dire, une broutille).

Synergie : Cyprès, cannelle, ravintsare, pin sylvestre, eucalyptus radié, réalisée selon l'humeur et le thème syrien. Odeur chaude et suave à la fois, j'en mangerai. I love you

 

 

La mise en oeuvre a été un vrai régal, car la trace à mis du temps à venir mais une fois présente elle est restée très longtemps en texture "gelée" ce qui m'a permis de faire le parfum sur place alors qu'habituellement je préfère le faire à l'avance pour éviter les traces fulgurantes qu'on ne peut plus mixer. C'est la glycérine qui en est la cause.

 

Pourquoi de la glycérine à la place de l'eau?

J'ai vu sur le forum des Céphées qu'il était possible d'obtenir des savons d'une douceur imcomparable avec de la glycérine comme liquide de dissolution. Et qu'en prime, cela donnait des savons opalescent. Pas vraiment transparents mais comme les baumes à lèvres légèrement colorés...

 

La cure :

Les savons étaient mous au démoulage. J'ai donc dû patienter plusieurs jours avant de pouvoir les démouler sans trop de casse. Dès le démoulage ils se sont mis à suinter très abondamment. Je vous mets une photo car c'est extraordinaire un relargage naturel pareil.

 

IMG_3899.JPG

 Tous les jours, pendant les deux premières semaines je les ai essuyés avec du papier absorbant et à chaque fois il y en avait à peu près la même quantité. Puis je suis partie en déplacement une semaine et à mon retour ils étaient trempés d'huile. De colère, je les ai lavés à grande eau. De toutes petites gouttes de glycérine, comme de la buée se sont déposées sur les savons mais je les ai laissé sécher. Aujourd'hui, trois semaines après le lavage intempestif, ils sont secs mais légèrement granuleux. On sent qu'ils sont encore un peu mous. Dans la mesure où un véritable savon d'Alep reste en cure jusqu'à deux années, je pense que je vais les oublier dans un placards pour mieux profiter de leurs bienfaits par la suite. J'ai hâte car ils moussent abondamment, sont très doux et j'adore leur odeur! 

 

NB : N'oubliez pas les précautions élémentaires : travailler dans une endroit aéré avec manches longues, gants, masque et lunettes car la soude est irritante et brûle la peau.  

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Savons

Commenter cet article

coco 12/02/2012 21:11

il est magnifique bravo

LPS 13/12/2011 02:46

Très beau travail en tout cas! Ils sont très beaux je trouve!